La voleuse de secrets

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

516  pages – Brenda Drake

Cette lecture est une aventure inoubliable qui m’a enchanté dès les premières pages! Le début de l’histoire était très prometteur. Le résumé du livre m’a attiré dès que j’ai posé les yeux sur celui-ci. J’ai tellement aimé le début c’était juste parfait et exquis. C’est  un premier tome qui a beaucoup d’explications et de contexte et j’ai beaucoup aimé la tournure des événements.

Le contexte de l’histoire est débordant de magie et rempli de surprises comme je les aime. Une aventure avec des sorcières, des librairies, de la magie, quoi demander de mieux? C’était tout simplement alléchant. Et que dire de la magnifique couverture violette? Tout simplement sublime qui ne révèle pas trop sur le roman, mais qui en dit beaucoup.

La plume de l’auteur est hypnotisante et surprenante. C’est écrit d’une délicatesse imaginative et pleine de rebondissements. Brenda Clarke nous transporte dans l’univers des librairies de tous les pays où tout est possible. J’aimerais bien moi aussi ouvrir un livre et y plonger pour parcourir les Bibliothèques du monde entier.

Gia et ses amis visitent la bibliothèque de Boston pour une première fois. Amoureuse de la lecture et de l’escrime, l’héroïne va tomber sur un jeune homme mystérieux qui disparait dans un livre sous ses yeux. Avec ses deux amies, elle va tenter de comprendre ce qui se passe, pourquoi il a disparu comme ça, et elle sera projetée dans l’une des plus prestigieuses bibliothèques de Paris. Gia comprendra très vite qu’il existe toutes sortes de créatures horribles qui pourraient rendre sa vie plus difficile. Elle  apprendra qu’elle est la fille de deux sentinelles aux pouvoirs impressionnants, et son existence serait le présage de la fin du monde.

Disons que j’ai hâte d’avoir la suite de ce tome 1. Oui j’ai trouvé que c’était un peu lent et complexe, mais il était quand même à la hauteur de ce que je croyais et la finale est une vraie bombe.

Un énorme merci à Interforum Editis Canada pour ce partenariat!

Je vous souhaite une bonne lecture, mes amis. 🙂

<

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *