RE/MEMBER

Au lycée d’Ôma, il se murmure depuis longtemps déjà que la Rouge-Sang, une créature surnaturelle meurtrière, hante les couloirs de l’établissement la nuit venue, sous l’apparence d’une fillette couverte du sang de ses victimes. Mais pour Asuka et cinq de ses camarades de classe, la légende se fait soudain bien réelle. Frappés à leur tour par la malédiction, les voilà condamnés, nuit après nuit, à revivre le même rituel sanglant dans tout le campus de l’école : ils ne connaîtront pas la paix tant qu’ils n’auront pas retrouvé les huit parties du corps d’une des victimes de la Rouge-Sang, éparpillées au quatre coins du lycée.
544 pages – WelZard
Bon… Je ne suis pas trop réceptif face à ce roman… j’ai bien aimé mais ce n’est pas mon genre littéraire. J’ai eu des difficultés avec les noms de personnages japonais et je trouve que c’était un peu trop long avant que le tout s’entame. Toutefois,  j’ai quand même apprécié les peurs bleues que j’ai eu en lisant ce roman. Ce n’était pas le meilleur de 2016 mais je serais curieux de le lire en version manga avec les images sanglantes.

Je vous dirais que moi les histoires du jour de la marmotte ne m’intéresse pas énormément. Mais le contexte est assez bon et m’a donné quelques moments de stress et de dégout.

L’auteur nous transporte dans un univers assez spécial qui fout la chienne et qui est assez macabre… Je trouvais que la couverture était attirante et la quatrième de couverture était prometteuse. C’était quand même une bonne histoire mais pas à la hauteur de ce que je m’attendais.

L’histoire est bien structurée mais je trouve qu’elle était d’une longue durée… Dans le lycée d’Oma, il y a une légende qui circule à propos d’une fillette de 11 ans qui hanterait les couloirs du lycée. Personne va n’y prêter attention jusqu’au jour ou la jeune Haruka qui c’est fait tuer la veille, demandera à 6  de ses amies de retrouver sont corps qui est ‘éparpillé’ dans le lycée. Et c’est à ce moment que la Rouge-sang fera sont apparition à minuit pile, et tuera tous ceux qui osent ce retourner. Chaque fois que la rouge sang les tuent, la journée d’avant recommence encore une fois jusqu’à ce que les six étudiants aient retrouvé les morceaux de corps de la jeune Haruka.

Je pourrais vous dire que oui j’ai vécu des moments de stress envers certains passages du récit qui était très glauque par moments, et que tous les goûts sont dans la nature, mais ce roman n’était pas fait pour moi. Peut-Être que vous le verrez sous un autre angle que moi mais voila

Si vous êtes fan d’horreur et d’histoires macabres, c’est fait pour vous je vous le garantis

un énorme merci Interforum Canada pour ce partenariat

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *